top of page
Rechercher

Rêveries

Deux gardiennes génies de forêts d'eau, elles se glissent majestueuses à l'insu des visiteurs.

Vertes bleues un peu délavées elles contaminent de leurs couleurs les êtres, les vivants croisés.

Humidité froide,

porte ouverte

corolle déployée sombre

plongée vers un fond absent

matière sans forme qui se forme et se dilue encore

des yeux qui détournent

une main voleuse attrape, attire, attise

le feu d'une eau frissonnante

pénétrante.



m'est avis que de cette attente invitative... mieux vaut ne pas trop se fier à l'air détaché de la créature, ni au sourire de l'autre être... au risque de se retrouver englué dans une toile collante, aspirante de vie fraiche ne laissant aucune chance à la proie malheureuse qui ne pourra que jouir jusqu'au dernier souffle.



Les mots structurent notre inconscient, matières qui nous sculptent et nous donnent à vivre une chose, une autre. Nous donnent à vivre le lien. Ces mots qui ont ce pouvoir de te traverser, de te transformer. Laisse les venir.

156 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page